Professionnels de la santé

Diagnostic des maladies coronariennes invasives

L’angiographie est depuis longtemps la principale méthode de diagnostic des maladies coronariennes invasives. L’utilisation d’appareils à rayons X et d’agents de contraste la rendent disponible dans tous les laboratoires de cathétérisme. Bien qu’elle soit assez rapide et simple, elle présente plusieurs limites :

  • Elle fournit une vision 2D d’une structure 3D
  • Elle ne fournit aucune information sur le flux sanguin
  • Elle dépend de l’opérateur

La cardiologie interventionnelle a finalement commencé à évaluer l’amélioration du débit sanguin. Un virage logique lorsque les fils guides de mesure de pression sont arrivés sur le marché.

L’étude historique FAME a démontré que l’utilisation de la réserve de débit fractionnel (FFR) améliorait les résultats cliniques en réduisant les événements cardiaques indésirables majeurs dans une proportion de 28 % par rapport à l’utilisation de l’angiographie1.

Étude FAME: résultats cliniques à 1 an1

Les fils guides de pression se sont révélés supérieurs à l’angiographie pour diagnostiquer la maladie coronarienne

  • -28 % d'événements indésirables cardiaques majeurs1
  • >Économies de 2 000 $ par patient par année

Plus d’études ont été menées démontrant la supériorité des fils guides de pression sur l’angiographie dans la prise de décision pour l’intervention coronarienne percutanée (ICP). Ces résultats ont conduit les sociétés de cardiologie à fournir la recommandation la plus élevée à l’utilisation des fils guides de mesure de la pression pour la plupart des indications.

Utilisation croissante de la physiologie des artères coronaires

Bien que les fils guides de mesure de pression soient fortement recommandés, leur utilisation reste limitée, principalement pour 2 raisons : performance des fils guides / accès aux lésions et durabilité / précision.

Il existe actuellement 4 technologies disponibles sur le marché :

Les fils guides de pression piézoélectriques sont la première technologie mise sur le marché, il y a plus de 10 ans. Les principales limitations proviennent du capteur qui nécessite de l’électricité et des câbles électriques qui réduisent l’espace disponible pour le noyau interne, ce qui se traduit par moins de couple et de support, deux éléments clés pour naviguer dans les artères coronaires.

La technologie de microcathéter a généré un grand enthousiasme de la part des cardiologues, car elle leur a permis d’utiliser le fil guide de leur choix en glissant dessus le dispositif pour mesurer la pression. La taille de l’appareil est le principal facteur limitant car il peut entraver la circulation sanguine et il a été signalé qu’il fournissait un diagnostic erroné chez 1 patient sur 55.

Le fil guide de pression à fibre optique de 1e génération est arrivé ensuite, offrant une bien meilleure performance pour naviguer dans les artères. Cette avancée a été limitée par le manque de précision de l’appareil. Dans une étude, une dérive dans 46 % des mesures a été rapportée3.

Qu’est-ce que la dérive ?

Une égalisation à la ligne de base est effectuée pour faire correspondre la mesure du fil guide de pression avec le dispositif de mesure de la pression aortique, défini comme 1,00. Lorsque le médecin a terminé avec le fil guide de pression, il doit vérifier, au même endroit, si le fil guide et l’appareil de pression aortique ont toujours une correspondance. La dérive est définie par toute mesure finale égale ou supérieure à 1,03 ou égale ou inférieure à 0,97.

Il a été rapporté que la dérive peut modifier le diagnostic d’un patient sur 5 lors de l’utilisation de la FFR et d’un patient sur 4 lors de l’utilisation d’un indice au repos7.

Finalement, le fil guide de pression moderne est arrivé sur le marché avec un capteur à fibre optique de 2e génération. Il est conçu pour fournir la dérive la plus faible de l’industrie et des mesures cohérentes et reproductibles.

Avec son large noyau de nitinol et son exrémité atraumatique, il a une excellente rétention de forme et offre un contrôle, un couple et un soutien uniques au fil guide. L’OptoWireTM a également une capacité de déconnexion / reconnexion qui permet un contrôle total, en toute confiance, dans les cas complexes.

Il se reconnecte facilement sans ré-égalisation pour faire les mesures. Il donne également la possibilité de choisir parmi différents indices hyperémiques et au repos pour évaluer la physiologie coronarienne.

Fil guide, capteur à fibre optique 2e génération

L’OptoWire est un fil guide de pression, alimenté par FidelaTM, un capteur à fibre optique de 2e génération. Sa conception et ses performances imitent de très près celles d’un fil guide de type Workhorse, rendant possible et prévisible. la navigation dans les anatomies les plus complexes.

De plus, le capteur à fibre optique de 2e génération offre une précision dans les conditions extrêmes pour que le médecin puisse utiliser le même fil pour diagnostiquer plusieurs artères et segments sans se soucier de perte de précision.

Enfin, cette technologie permet aux médecins de se déconnecter et de se reconnecter facilement pour mesurer, effectuer une ICP et confirmer l’amélioration après l’implantation du stent. Cette dernière étape ne pouvait être effectuée de routine auparavant. Dans plusieurs études il a été signalé qu’elle améliorait les résultats cliniques à long terme7,8.

Le fil guide de pression à fibre optique de 1e génération est arrivé ensuite, offrant une meilleure performance pour naviguer dans les artères. Cette avancée a été limitée par le manque de précision de l’appareil. Dans une étude, une dérive dans 46 % a été signalée dans les mesures3.

Une égalisation à la ligne de base est effectuée pour faire correspondre la mesure du fil guide de pression avec le dispositif de mesure de la pression aortique, défini comme 1,00. Lorsque le médecins a terminé avec le fil guide de pression, il doit vérifier, au même endroit, si le fil guide et l’appareil de pression aortique ont toujours une correspondance. La dérive est définie par toute mesure finale égale ou supérieure à 1,03 ou égale ou inférieure à 0,97.

Il a été rapporté que la dérive peut modifier le diagnostic d’un patient sur 5 lors de l’utilisation de la FFR et d’un patient sur 4 lors de l’utilisation d’un indice au repos7.

Indices au repos

Nous n’aurions pu conclure cette section sans mentionner les indices au repos. La FFR a été la référence en matière de physiologie coronaire. Elle nécessite une hyperémie induite par des médicaments tels l’adénosine pour poser le diagnostic. De nouveaux indices peuvant être mesurés sans l’utilisation de médicaments stimulants sont maintenant disponibles sur le marché et se sont révélés être une bonne alternative à la FFR9,10.

Bien qu’ils soient beaucoup plus rapides et plus faciles à utiliser, l’échelle permetant de prendre une décision de traitement est plus étroite. Pour la FFR, la valeur de coupure est de 0,80, alors que la valeur de coupure pour la plupart des indices au repos est de 0,89. En d’autres termes, alors que la FFR fournit une plage de 20 unités pour prendre une décision, les indices au repos n’ont qu’une plage de 11 unités. L’utilisation d’indices au repos nécessite donc une précision extrême, ce qui rend l’OptoWire parfaitement adapté à ce type de mesure. L’indice de rapport de pression diastolique (dPR) de l’OptoWire d’OpSens permet au médecin de faire plusieurs mesures, de suivre la variation de pression à travers l’artère (retrait) et d’évaluer les mesures pré- et post-ICP, avec une grande confiance dans la précision des résultats. L’OptoWire offre au médecin la possibilité de diagnostiquer et de traiter leurs patients en toute confiance.

  1. Tonino, et al. New Engl J Med 2009; 360:213-24
  2. Fearon, et al. Circulation. 2018;137:480—487
  3. N.Curzen. Comet Study. PCR 2017. Study presentation.
  4. R. Tateishi. Comparison of accuracy of fractional flow reserve using optical sensor wire to conventional pressure wire. ESC 2018. Abstract presentation
  5. Pouillot et al, EuroIntervention 2018;13:e1850-e1856
  6. Agarwal, et al, Utilizing post-intervention fractional flow reserve to optimize acute results and the relationship to long-term outcomes. JACC Cardiovasc Interv.2016;9:1022—1031. doi: 10.101,6/j.jcin.2016.01.046
  7. Cook, et al. Circ Cardiovasc Interv. Feb 2017. DOI: 10.1161/ CIRCINTERVENTIONS.115.002988
  8. Hakeem et al., Post-PCI Pd/Pa and Outcomes, JACC Cardiovasc Interv. 2 0 1 9 : 2 0 0 2 — 1 4. doi: 10.1016/j.jcin.2019.07.0
  9. Davies et al, Define Flair, N Engl J Med 2017;376:1824-34. DOI: 10.1056/NEJMoa1700445
  10. Goetberg et al, Swedeheart, N Engl J Med 2017;376:1813-23. DOI: 10.1056/NEJMoa1616540

Ce site Web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site Web.